Contactez-Nous Au

0806 11 06 06

(Appel Gratuit)

Contactez-nous par email

Un engagement de chaque instant

Les questions les plus fréquentes

← Retour

Nous avons rédigé de courtes réponses aux questions que se posent le plus souvent les familles quand elles font face à un décès. Si besoin, vous trouverez des informations plus complètes en naviguant sur le site POMPES FUNÈBRES DE FRANCE

 

Qui peut prendre en charge l’organisation des obsèques après un décès ?

C’est le plus souvent la famille et les proches en accord avec les souhaits, exprimés ou non, du disparu qui organisent les obsèques. Mais cela peut être un exécuteur testamentaire, si cela fait partie des dernières volontés du défunt.

D’éventuels désaccords peuvent apparaître : inhumation ou crémation, lieu des funérailles, cérémonie religieuse ou non… les sujets de différends sont nombreux, notamment dans les familles recomposées. Cependant, d’après la jurisprudence, c’est au conjoint survivant de décider in fine de l’organisation des obsèques, sauf naturellement en cas de séparation.

En cas de litiges au sein de la famille, c’est aux juges de rechercher si le défunt avait manifesté certaines volontés concernant l’organisation de ses funérailles. Et en l’absence de telles dispositions, c’est également à eux de désigner la personne la plus à même de décider. Car le défunt pouvait n’avoir aucun contact avec sa famille proche mais avoir noué des liens étroits avec une personne extérieure dès lors mieux placée pour connaître ses volontés en termes de funérailles.

 

affiche institutionnelle

Comment choisir entre inhumation et crémation ?

L’inhumation ou enterrement consiste à enfouir le cercueil dans la terre ou dans un caveau au cimetière. La crémation ou incinération est l’action de réduire le corps en cendres et nécessite un cercueil adapté. La crémation n’empêche pas l’érection d’un lieu de mémoire puisqu’il existe des monuments cinéraires qui accueillent les urnes dans les cimetière. De même, une cérémonie civile ou religieuse peut être organisée au crématorium ou dans un lieu de culte. Cependant, il faut être vigilant car certaines religions interdisent la crémation.

 

Quel est le délai pour organiser des obsèques ?

Vous avez 6 jours pour organiser des obsèques.

Cependant, vous avez 48 heures pour :

 

Qu’est-ce que la prévoyance obsèques ?

La prévoyance obsèques consiste à organiser tout ou partie de ses funérailles de son vivant. Plusieurs possibilités s’offrent à vous : soit vous souscrivez une assurance obsèques pour les financer, soit vous les organisez partiellement ou intégralement. On parle donc de contrat en capital ou de contrat en prestations. L’avantage de ce dernier, si vous le gérez directement avec une agence de pompes funèbres, c’est que vous en aurez la maîtrise totale tant au niveau des prestations (inhumation ou crémation, fleurs, cérémonie…) qu’au niveau du coût et du financement. La prévoyance obsèques vous engage ainsi que vos proches, il faut donc bien tout vérifier avant de signer un contrat. Pour tout savoir : consultez notre dossier spécial Prévoyance obsèques.

 

Qu’est-ce qu’un caveau funéraire ?

Le caveau de famille est une cuve en béton creusée dans un cimetière, qui sert de réceptacle aux cercueils et/ou urnes (cavurne) des membres d’une même famille. C’est l’inverse de l’enterrement du cercueil en pleine terre. Avec le développement de la crémation est apparu un caveau mixte qui accueille à la fois cercueils et urnes. Avant de faire construire un caveau, il faut acheter une concession à la mairie du lieu de sépulture. Cela correspond à l’achat temporaire d’un espace de construction dont la durée varie suivant les possibilités offertes par le cimetière. Contrairement aux idées reçues, sur le long terme, le caveau est source d’économie puisqu’il ne nécessite pas de travaux à chaque décès mais seulement une ouverture/fermeture.

 

Je dois assister à des obsèques, que dois-je faire ?

En terme d’habillement, même si le noir n’est plus obligatoire, une tenue sobre est recommandée. C’est un signe de respect pour les proches mais il ne faut cependant pas oublier que vous êtes d’abord là pour rendre hommage au défunt et que celui-ci aurait peut-être préféré un peu de couleurs en ce jour de tristesse. Par ailleurs, certaines religions ou civilisations ne reconnaissent pas le noir comme signe de deuil. Le mieux est donc de se renseigner avant d’assister à la cérémonie afin de ne pas commettre d’impair.

Il en va de même pour les fleurs qui peuvent ne pas être souhaitées. Soit parce qu’elles ne font pas partie des rites funéraires du défunt, soit parce que celui-ci l’a expressément demandé. Là encore, posez la question avant d’acheter quoique ce soit.

Pour finir, qui peut assister à des funérailles ? En théorie tout le monde sauf avis contraire de l’organisateur des obsèques. Cependant, il est souhaitable de se renseigner avant de prendre sa décision. Si vous n’êtes pas un proche, vous pouvez assister à la cérémonie mais laisser l’inhumation ou la dispersion des cendres aux intimes ou seulement envoyer vos condoléances par courrier.