Contactez-Nous Au

0806 11 06 06

(Appel Gratuit)

Contactez-nous par email

Un engagement de chaque instant

Commandez Vos Fleurs Naturelles de Deuil

La boutique

Cérémonie obsèques juives

← Retour

Les obsèques juives

Dans la religion hébraïque, la vie terrestre n’est qu’une étape avant l’éternité auprès de Dieu. Si les fidèles regrettent la mort d’un proche, on note cependant chez eux une forme de sérénité.
Les cérémonie d’obsèques juives sont généralement placées sous le signe de la simplicité et de la sobriété, avec peu voire pas de fleurs. Les bougies sont davantage privilégiées.

La crémation, les dons de corps et d’organes sont interdits. Il en va de même pour les soins de conversation et l’exhumation, sauf si le corps est rapatrié en Israël.
Il est également interdit d’organiser les funérailles le jour de Shabbat, les jours de fête juives et notamment le jour de Yom Kippour.

Le déroulement des funérailles juives

Celles-ci sont très ritualisées. Votre conseiller funéraire POMPES FUNÈBRES DE FRANCE vous aidera à en comprendre l’organisation.
•    Au moment de la mort
Le corps ne doit pas être touché tant que l’âme n’a pas quitté le corps. En attendant, on est invité à prier.
Au moment de la mort, la devise d’Israël est prononcée et le fils du défunt lui ferme les yeux et la bouche comme le veut la tradition.
•    La toilette rituelle
Le corps doit être purifié : c’est le ‘Tahara. Ce sont les membres de la sainte confrérie qui y pourvoient en utilisant une quantité d’eau bien définie. Les femmes s’occupent des défuntes, les hommes des défunts.
•    La veillée
Le corps, dévêtu et recouvert d’un drap blanc par les amis de la famille, est allongé sur le sol. Une bougie posée près de son visage symbolise l’immortalité de l’âme. Le corps doit être veillé jusqu’à l’inhumation qui doit se faire le plus rapidement possible. Des psaumes sont récités en continu.
Les sept plus proches parents, debout, déchirent en signe de douleur une partie de leur vêtement au niveau du cœur après avoir récité la bénédiction.
•    La mise en bière
Le corps est allongé sur le dos, dans un cercueil sans fioritures, les mains le long du corps, la tête reposant sur un sachet de terre d’Israël. Le corps en est également saupoudré.
Sauf exception, le cercueil ne doit en aucun cas entrer dans une synagogue car celle-ci est considérée comme un lieu de vie et de joie.
•    L’inhumation
L’oraison funèbre est faite au cimetière par le Rabbin. Chacun jette trois pelletés de terre avant que la prière des morts soit récitée.
•    Les étapes du deuil
Le deuil se fait en trois étapes imposées aux sept membres les plus proches de la famille les onens.
–    1ère étape : Une semaine
Pendant 7 jours, une veilleuse demeure allumée et des versets de consolation sont destinés aux endeuillés. C’est le moment où la souffrance est exprimée et où l’on médite sur le sens de la vie. A l’exception du Shabbat, toute source de plaisir est interdite.
–    2ème étape : 30 jours
Les interdits se font moins stricts. Après cette période, seul le deuil des enfants du défunt est étendu à un an.
–    3ème étape : Un an
C’est la dernière étape du deuil. Elle concerne les enfants du défunt qui doivent se rendre matin et soir à la synagogue jusqu’au onzième mois de deuil pour réciter le sanctifié.
L’âme du défunt étant jugée dans l’année qui suit sa disparition, ses proches doivent être attentifs à leur comportement car celui-ci est susceptible de racheter les fautes du disparu.

 

La cérémonie est le moment principal des obsèques, celui de l’adieu au défunt. Il est primordial qu’elle soit parfaitement préparée. Pour être certain que tout se passe bien, votre conseiller funéraire POMPES FUNÈBRES DE FRANCE vous assiste dans son organisation.

 

Commandez Vos Fleurs Naturelles de Deuil

La boutique