Contactez-Nous Au

0806 11 06 06

(Appel Gratuit)

Contactez-nous par email

Un engagement de chaque instant

Cérémonie obsèques bouddhistes

← Retour

Les obsèques bouddhistes

Aucun rite spécifique n’est prévu dans le bouddhisme. Les funérailles dépendent donc des coutumes locales. En France où cette croyance se répand, les cérémonies d’obsèques ne sont pas non plus définies et s’organisent en fonction des traditions locales.

Il est à noter que la crémation est plus fréquente que l’inhumation et que si les soins de conservation sont autorisés, le don de corps et d’organes est rendu difficile par l’interdiction de toucher le corps quelques temps après la mort pour permettre à l’âme de s’en dégager.

Le déroulement des funérailles bouddhistes
•    La veillée funéraire
La veillée funéraire est rarement pratiquée en France où le corps n’est en général exposé qu’un seul soir, celui de la veille des funérailles. Des mantras, des bénédictions et le Bardo ThoDol (Livre des Morts tibétains) y sont récités. La présence d’un bonze est recommandée. Au salon funéraire, des chandelles et de l’encens brûlent sur une table jusqu’à ce que le corps soit conduit au cimetière.
•    La mise en bière
Le corps est placé dans un cercueil très simple sur le côté droit, la main droite sous le menton, fermant la narine droite (position du « lion couché », posture de Bouddha lorsqu’il expira), la main gauche sur la cuisse gauche. Un moine doit être présent pour prier.
•    La cérémonie
L’entourage doit faciliter le départ du défunt, qui doit se passer dans la plus grande sérénité, en évitant les pleurs et les lamentations.
La cérémonie débute avec la récitation des formules d’hommage à Bouddha, de prise de refuges et d’observances des Cinq Préceptes. Les invités font traditionnellement une offrande (fleurs, nourriture, encens…) au bonze puis à la famille.
Après la cérémonie, la famille peut se retrouver à la pagode pour honorer la mémoire de son défunt.
•    La crémation
Il est d’usage que la famille et le bonze assistent à la mise à la flamme. La crémation s’accompagne d’un rituel de purification.
•    Le monument funéraire
Dans les rares cas d’une inhumation, la sépulture est souvent majestueuse.

 

La cérémonie est le moment principal des obsèques, celui de l’adieu au défunt. Il est primordial qu’elle soit parfaitement préparée. Pour être certain que tout se passe bien, votre conseiller funéraire POMPES FUNÈBRES DE FRANCE vous assiste dans son organisation.