Contactez-Nous Au

0806 11 06 06

(Appel Gratuit)

Contactez-nous par email

Un engagement de chaque instant

Fleurs Naturelles de Deuil

La boutique

Le don de corps et d’organes

← Retour

Les dernières volontés concernent également le don de corps et d’organes et font intégralement partie des démarches obsèques.

Le don du corps est une démarche personnelle et volontaire soumise à certaines règles. Le corps est donné à la science à des fins d'enseignement et de recherche. Il n’est possible que si le défunt possède une carte de donneur enregistrée auprès d’une association.

Le don peut toutefois être refusé dans les cas suivants :

  • absence de la carte de donateur
  • non respect du délai de 48 heures maximum pour transporter le corps
  • décès à l'étranger obligeant à une mise en bière
  • décès consécutif à une maladie contagieuse obligeant à une mise en bière
  • décès consécutif à un accident de la route, à un suicide ou à toute autre raison susceptible de poser un problème médico-légal

Le don du corps est une démarche payante. Les frais varient selon les centres de don, certains pratiquant la gratuité à l'exception des frais de prise en charge du corps.

 

Le réseau POMPES FUNÈBRES DE FRANCE vous informe : les corps ne sont jamais rendus aux familles, seules les cendres peuvent l'être par certains centres et si le défunt l'a expressément souhaité. Dans la plupart des cas, les corps sont incinérés anonymement et leurs cendres dispersées dans un Jardin du souvenir.

Le prélèvement d'organes sur une personne décédée est soumis, à chaque étape de sa réalisation, à des conditions très strictes d'ordre éthique et médical.

La loi française pose le principe du consentement présumé au don d'organes. Cela veut dire que toute personne qui n'a pas fait connaître, de son vivant, son refus du don d’organe est supposée consentir au prélèvement de ceux-ci après son décès.

Toutefois, la recherche d'informations permettant d'apprécier et de respecter la position du défunt en matière de prélèvement d'un élément de son corps est obligatoire.

Les indices du désaccord ou de réticences éventuelles du défunt peuvent être révélés par :

  • le recueil du témoignage oral d'un proche
  • la trace manuscrite d'un refus ou d'une restriction (accord limité à un ou certains organes particuliers)
  • son enregistrement au registre national des refus

Pour plus d’informations :

www.dondorganes.fr

www.france-adot.org (Fédération du don d’organes et de tissus humains)

Prélèvement des prothèses cardiaques (pacemaker)

Que vous optiez pour l’inhumation ou pour la crémation, le prélèvement des prothèses cardiaques fonctionnant au moyen d’une pile (stimulateur cardiaque, défibrillateur) est obligatoire.

Fleurs Naturelles de Deuil

La boutique